vous inscrire aux mises à jour:

pour être informé par mail des mises à jour
entrez votre email:

mercredi 12 décembre 2012

Sainte Barbe 2012; Arles antique

Cette Sainte-Barbe 2012 fut une journée bien remplie, riche en découverte et en échanges.
Je ne vais pas refaire le film de cette journée si riche (voir les diaporamas de photos que j'ai prises). Je me contenterai d'externaliser le flux de mes pensées tout au long de cette journée et après, lors de la préparation de ce texte et de ses liens.

Lire...

vendredi 7 septembre 2012

Manicore - Quel est le vrai cout de l'électricité ?

Qu'est-ce que "produire" de l'électricité ? Sur le plan physique, cette expression désigne une opération on ne peut plus simple : transformer une énergie dite primaire, c'est-à-dire que l'on trouve dans l'environnement (du gaz, du charbon, une chute d'eau, etc) en de l'électricité d'une part, et des "pertes" d'autre part. Ces dernières correspondent à la fraction de l'énergie entrante qui ressort sous forme de chaleur non valorisée... Lire...
En savoir plus...
À question simple, réponse complexe en effet comme toujours; en l'occurrence je trouve dans ce cours de JM.Jancovici un excès de scientisme cad. vouloir faire dire à la méthode scientifique ce qu'elle ne peut pas dire. Je me réfère à l'usage du taux d'actualisation et aux valeurs qu'il prend jusqu'à 20%. Le taux d'actualisation est une méthode pour tenter d'intégrer l'incertitude de l'avenir dans des calculs et prévisions économiques de projets spécifiques. JMJ se réfère au taux de croissance del'économie, mais il y a aussi le taux d'inflation et alors faut-il raisonner en prix constants tels qu'observés aujourd'hui ou en prix variables - avec des prévisions d'inflation moyennes sur base annuelles - ce qui complique encore plus le schmilblic. Les prix actuels et futurs dépendent de multiples autres facteurs sociaux et géopolitiques qui ne sont pas mesurables ni quantifiables, de sorte que tout la partie de cet exercice qui y est consacré est falsifiable cad. susceptible d'être fausse. De plus, le large éventail de coûts - voir les fourchettes prises - même dans les conditions d'aujourd'hui, reflète bien la grande complexité des coûts et des prix comme indicateurs de comportements sociaux des entreprises productrices et consommatrices. Cela dit, il y a tout un ensemble de connaissances techniques utiles dans ce cours. Je suggère de le compléter par ces deux sites:

8-E écologie, économie, énergie, électrique

Energy collective: how much nuclear energy really cost.

mercredi 2 mai 2012

Grand Angle n°29 - Mai 2012 Actualités des grandes écoles | La parole à Philippe Jamet, directeur de l'École des Mines de Saint-Etienne et président de l'AGERA (Alliance des grandes écoles Rhône-Alpes)

Pour les écoles de la Conférences des grandes écoles, le développement durable est bien autre chose qu'un effet de mode. Il renvoie pour elles à des valeurs fondatrices. La meilleure manière, pour nos écoles, de contribuer à la mise en œuvre des politiques de développement durable consiste donc à cultiver et à promouvoir ces valeurs. Je voudrais ici insister sur trois aspects fondateurs de l'identité des écoles dont les connexions avec les enjeux du développement durable sont particulièrement riches.... Lire la suite...

Le numéro 29 mai 2012 de "Grand Angle" lettre mensuelle de la Conférence des Grandes écoles est ici (lien)

samedi 10 mars 2012

1990 - 2010 : l'INERIS a 20 ans ! | Institut National de l'Environnement Industriel et des Risques

L’INERIS prend sa source dans le CERCHAR et l’IRCHA
Le 10 mars 1906, la catastrophe de Courrières, avec ses 1 099 victimes, produisit comme un coup de tonnerre dans une atmosphère plutôt sereine. De nouvelles études vont se développer pour améliorer la sécurité des personnels. À cette fin, deux stations d’essais vont être mises en place :

1907 à Liévin : dirigée pendant 7 ans par Jacques Taffanel, qui travaillera notamment sur les poussières de houille ; elle sera détruite au cours de la 1ère guerre mondiale.
1920 à Montluçon : Etienne Audibert, son directeur, sera aussi le Président des Charbonnages de France (CdF) en 1948. Des tirs d’explosifs permettent d’étudier l’inflammation des poussières et du grisou, les chercheurs s’intéressent également au traitement chimique de la houille.

La loi de nationalisation des houillères en 1946 donne à CdF la responsabilité en matière de recherche, le 1er juillet 1947, est créé le CERCHAR (Centre d’Etudes et Recherches des Charbonnages de France), un grand établissement central de recherches au sein de CdF.

Pendant des années, le Centre joue le rôle d’un vivier pour le développement technologique de Charbonnages de France, s’intéressant à des thèmes scientifiques qui ne peuvent être traités dans les bassins (sécurité des travailleurs, métrologie des poussières et du grisou, maladies respiratoires…). Lire la suite...

Voir ma relation avec l'Ineris

samedi 28 janvier 2012

Blegny-Mine, Lumières sur la mine | Liège et Wallonnie

Je reçois information de ce site par l'association Blegny mines de Wallonie... Ce site est une initiative intéressante pour la conservation du patrimoine industriel à l'instar de la fondation du Prince Charles au Royaume-Uni (lien). Le projet comporte un volet touristique et donc aussi un volet d'emploi. Voir le site.

Le charbonnage de Blegny est un des plus anciens de la région de Liège lien.